Monitoring des réseaux sociaux et protection des données

Entreprises et autorités sont de plus en plus nombreuses à vouloir apprendre ce que l’on dit d’elles dans les réseaux sociaux. Ce phénomène a donné naissance au monitoring.

En comparaison avec les médias traditionnels (journaux, stations de radio, chaînes de télévision), les médias sociaux comme Facebook, Google+, XING, Twitter ou les blogs ont acquis une importance grandissante ces derniers temps auprès des entreprises, autorités et autres organisations qui d'une part désirent savoir ce qui se dit d'elles dans les réseaux sociaux et de l'autre entendent y réagir de manière adéquate. Afin de permettre aux entreprises souhaitant obtenir rapidement une vue d'ensemble des informations qui les concernent sur les réseaux sociaux, certains prestataires de services ont mis sur le marché des programmes permettant de parcourir ces sites. On parle en l'occurrence de «Social Media Monitoring».

L'observation des réseaux sociaux ne saurait cependant être appliqué au mépris des principes régissant la protection des données: le suivi de certaines personnes physiques ou morales identifiées ou identifiables (monitoring) équivaut à un traitement de données au sens de la loi sur la protection des données. Les données traitées peuvent concerner le contenu des messages publiés ou leurs auteurs. Certes, ces derniers publient volontairement leurs opinions ou leurs contributions à des débats sur les plateformes de médias sociaux. Or, le but initial du traitement des données n'inclut pas obligatoirement un monitoring. Autrement dit, la loi ne s'applique pas automatiquement à tout traitement de données techniquement possible. Enfin, aux termes de la loi sur la protection des données, des données publiées ne peuvent être utilisées à d'autres fins que celles prévues initialement.

Le PFPDT recommande notamment, lors d'un monitoring des réseaux sociaux, de se limiter au minimum nécessaire au but poursuivi par l'analyse. Les résultats du monitoring ne doivent pas permettre de faire de lien avec une personne. En outre, les usagers des plateformes de réseaux sociaux doivent être informés que de tels outils sont utilisés.

 Vous trouverez plus d'informations à ce sujet ici.

https://www.edoeb.admin.ch/content/edoeb/fr/home/documentation/rapports-d-activites/20e-rapport-d-activites-2012-2013/monitoring-des-reseaux-sociaux-et-protection-des-donnees.html