Intégration de plugins sociaux sur des sites Internet

L’intégration de contenus Internet de fournisseurs tiers n’est pas un nouveau phénomène. Si au début, il s’agissait d’informations boursières ou de bulletins météorologiques, on nous offre aujourd’hui, à l’ère du «tout interactif», la possibilité de commenter ou d’intégrer articles ou blogs. Afin de faciliter cette interactivité, les fournisseurs de réseaux sociaux offrent leurs plugins aux éditeurs de site Internet. Mais leur intégration n’est pas sans poser quelques problèmes du point de vue de la protection des données.

En 2006, nous nous sommes déjà exprimés sur une question analogue, celle des «webbugs» (les pixels espions), nous avons exposé les problèmes qui se posent au regard de la protection des données et indiqué quelles possibilités d'action s'offraient aux éditeurs de sites et aux utilisateurs d'Internet (voir ici). L'utilisation de plugins sociaux est aujourd'hui un thème comparable; leur forte diffusion accentue toutefois les problèmes de protection des données. Il convient de souligner à cet endroit les possibilités de traçage dont disposent les fournisseurs; en effet, l'information signalant qu'un site Internet contenant des plugins sociaux est visité est transmise dès que le site est appelé.

Afin de se conformer aux exigences de loi suisse sur la protection des données, l'éditeur d'un site Internet qui intègre les contenus de fournisseurs tiers doit tout particulièrement veiller à informer de manière précise les utilisateurs de son site Internet sur les traitements de données liés à la visite de ce site. Sont également disponibles sur notre site Internet des indications détaillées sur les points que doit comporter une déclaration de protection des données et comment procéder pour rédiger cette déclaration (Déclarations de traitement des données dans le commerce électronique).
 
Par ailleurs, les éditeurs de sites Internet doivent prendre des mesures techniques et organisationnelles appropriées afin d'éviter les atteintes injustifiées aux droits de la personnalité. Dans le contexte concret des plugins sociaux, nous renvoyons aux possibilités de mise en œuvre conformes aux principes de protection des données, librement accessibles sur Internet (boutons de recommandation à deux clics).

Pour leur part, les utilisateurs d'Internet doivent assumer leur responsabilité en adaptant leur comportement en matière de navigation et la configuration de leurs logiciels en fonction des possibilités existant aujourd'hui sur Internet et en trouvant le juste milieu entre la protection de leur sphère privée et un confort d'utilisation qui réponde à leurs besoins.

https://www.edoeb.admin.ch/content/edoeb/fr/home/documentation/rapports-d-activites/anciens-rapports/19eme-rapport-d-activites-2011-2012/integration-de-plugins-sociaux-sur-des-sites-internet.html